Alep 2017

Installation, 2017

Encre de Chine sur papier journal

les FAC, St-Ursanne

 

Les médias de culture et de pays différents nous montrent, à travers de nombreux reportages démontrant un cadrage subjectif, leur propre vision de l’actuel conflit syrien.

Au-delà des propos politiques et des avis divergents quant aux coupables des massacres civils, ces images ont toutes un lien commun : des paysages de débris en second plan.

En me basant donc sur cette réalité, je crée une nouvelle vue fictive composée de détails extraits de nombreux reportages. Le dessin semble surchargé, pourtant il se crée, par l’absence d’action ou d’êtres vivants, animaux ou végétaux, une impression de vide profond.

La finesse du trait ainsi que l’absence de remplissage et de couleur permettent de mettre l’accent sur les formes et enlève le côté lourd et les couleurs représentatives de la guerre.

Lara Paratte -
Lara Paratte -
Lara Paratte -
Lara Paratte -
Lara Paratte -
Lara Paratte -
share