Conflits

 

FR

Janvier 2013
Sérigraphies sur papier journal

84 × 84 cm 

 

Ce travail est constitué de cinq grandes sérigraphies en noir et blanc tramées avec de gros points. J’ai choisi cinq photographies de presse datant de la même époque (environ 2001) représentant deux événements différents.

D’un côté, il y a les photographies de corps de l’attentat du 11 septembre à New-York. Il n’y a pas de corps morts représentés, mais seulement quelques blessés. Par contre, les pompiers sont présents sur beaucoup de photographies et ils figurent, pour moi, comme des héros et des sauveurs. Ils sauvent des vies, éteignent le feu et déblayent les débris. Je confronte à ces trois images, deux sérigraphies de photographies de la guerre en Irak. Deux corps morts, ou gravement blessés, y sont présentés de manière directe et montrent la faiblesse humaine et la violence de la guerre.

En enlevant la couleur et les détails il n’est pas facile de reconnaître au premier coup d’oeil de quel lieu proviennent ces images. Je voulais donc, à travers ce travail, interpeller le spectateur sur la représentation des victimes à travers différentes civilisations, tout en sachant que les cinq photographies ont été capturées par des photographes occidentaux.

 

EN

January 2013
Screen printed on newspaper

84 × 84 cm

 

This work consists of 5 large silkscreens in black and white with a heavy weave.
I chose 5 press photographs from the same era (circa 2001) that represented 2 different events. On one side, there are photographs of bodies from the 9/11 attacks in New York.

There are no dead bodies represented but only wounded victims. On the other side, fire fighters are present on a lot of photographs and they are, in my eyes, represented as heroes. They are saving lives, extinguish fire and remove the debris. I am confronting to these three images two silk screens of the war in Iraq. Two dead bodies, or seriously injured, are represented directly and are showing the fragility of human life and the violence of the war.

By removing the colour and details, it is not easy to recognize where the images are coming from. I wanted to show how victims are represented in different civilisations knowing that occidental reporters took these five photographs.

Lara Paratte -
Lara Paratte -
Lara Paratte -
share